Manifeste

“Je ne sais pas quoi faire de ma vie”

“Je ne suis pas bien dans mon job mais je ne sais pas vers quoi me diriger”

“Je n’ose pas me lancer dans une reconversion”

Ça vous rappelle quelqu’un ?

 

Parfois on brandit ces phrases comme étant des fatalités, des vérités sur lesquelles on ne peut pas agir. Mais la réalité est toute autre ! Bien sûr que nous pouvons faire quelque chose pour changer la donne et retrouver du sens dans notre vie professionnelle. Nous passons 70 % de notre temps éveillé au boulot, ça représente 80 000 heures sur toute notre vie. 80 000 heures ça vaut le coup de se poser et de réfléchir une deuxième fois à ce qu’on aimerait faire pendant ce temps-là, non ?

Effectivement, trouver sa voie n’est pas une mince affaire. C’est un processus qui mérite du temps, une réflexion structurée et du soutien. C’est pourquoi à Misfit nous nous sommes donné pour mission d’accompagner les femmes qui reconnaissent être en situation d’inadéquation dans leur vie professionnelle et décident de revendiquer leur droit à une vie pro épanouie.

Rejoindre Misfit, ce n’est pas seulement entamer une réflexion de fond sur soi-même et identifier sa prochaine piste professionnelle. C’est aussi partager la conviction que quiconque a le droit de remettre en question sa vie pro et de choisir comment dépenser ces précieuses 80 000 heures.

Vous avez de la chance de vous poser cette question aujourd’hui car se réinventer professionnellement devient de plus en plus simple. Les frontières et les barrières du marché de l’emploi sont tombées, c’est le moment de saisir cette opportunité pour redonner du sens à votre vie professionnelle !

​​Roxane Régnier, Fondatrice de Misfit

Ancienne coach d'entrepreneurs, j'ai lancé Misfit afin d'accompagner les femmes dans leur reconversion et la poursuite de leur épanouissement professionnel

Je connais bien le sentiment de ne pas se sentir à sa place : fille de deux ingénieurs dans l’aérospatial, je me suis naturellement dirigée en école d’ingénieur après mon bac. Stupeur et tremblement quand je fais ma première journée d’immersion en entreprise : “Mais qu’est-ce que je fais là ?!” a été ma première réaction. Le soir même j’éclatais en sanglots et annonçais à mes parents que “ça n’allait pas le faire, désolée”. C’est là que les problèmes ont commencé : si je ne deviens pas ingénieure comme mes parents, qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie ?

 

Après avoir été accompagnée par une conseillère d’orientation pendant 3 mois, le constat est clair : le métier d’ingénieur ne me rendrait pas heureuse. Du haut de mes 18 ans, je me dis que c’est quand même fou qu’il ait fallu le résultat d’un test pour que mon entourage accepte cette réalité…

Ni une ni deux, j’intègre une école de commerce, un milieu qui convient plus à mon besoin de créativité et d’entrepreneuriat. Au moment du choix du premier stage, là encore, je fais comme les copains au lieu d’écouter ce que j’aurais vraiment aimé faire et je choisis le stage en marketing dans la grosse boîte du CAC 40. Sans surprise, je me suis encore une fois sentie complètement à côté de là où j’aurais dû être.

Ne pas se sentir à sa place dans ce qui est considéré comme la norme par la société, son cercle d’amis ou sa famille est extrêmement difficile : on peut en arriver à se sentir telle une anomalie, se dire “c’est sûrement moi le problème” et persévérer. Finalement, ça demande beaucoup de courage et de résilience de remettre son job en question.

J’ai finalement trouvé mon échappatoire dans le monde de l’entrepreneuriat. Mais après avoir travaillé pendant 4 ans dans des startups et géré une équipe de marketing jusqu’au burn-out, je me suis rendu compte que je dépensais beaucoup trop d’énergie sur des missions qui ne m’inspiraient pas à 100 % et que je réalisais des tâches souvent en contradiction avec mes valeurs. Au lieu de me donner de l’énergie et l’envie de me lever le matin, ce quotidien m’épuisait.

Au sortir de mon burn-out, j’ai pris le pari d’écouter cette petite voix qui me répétait que j’avais une âme de coach : en effet j’ai souvent essayé de coacher mes partenaires (mauvaise idée, j’ai testé !) et j’ai toujours été fascinée par les sciences comportementales. En 2019 je décroche un job pour lancer un programme d’entrepreneuriat et je deviens coach d’entrepreneurs.

Et là, c’est la révélation ! Accompagner des personnes en quête de changement, de croissance et d’accomplissement m’anime et me passionne.

C’est notamment en regardant mon parcours que je me dis que nous avons cruellement besoin d’accompagnement solide pour trouver sa voie et son équilibre professionnel. J’ai alors décidé de lancer Misfit dans le but d’accompagner les femmes dans la construction de leur épanouissement professionnel et le dépassement des peurs qui les paralysent.

Avec moi, vous pouvez vous sentir à l’aise de dire que vous ne vous sentez pas à votre place dans votre job 😉

Si votre situation fait écho à la mienne d’une quelconque manière, je vous propose qu’on en discute pendant votre première session offerte de 30 minutes.

Misfit est un organisme de formation certifié Qualiopi

Misfit est depuis le 20/07/2020 un organisme de formation (n°11756053175) certifié Qualiopi. Dès lors, Misfit s’engage à respecter le cadre défini dans le Code du Travail et les indicateurs Qualité imposés par Qualiopi pour les prestations de bilans de compétences et actions de formation.