Comment mieux utiliser son intuition ?

 

Aujourd’hui nous allons nous pencher sur un sujet un peu plus mystique que d’habitude : notre intuition et comment mieux l’utiliser. L’intuition c’est qui s’exprime quand vous vous dites “ça, je ne sais pas pourquoi mais je le sens bien” ou alors “Je ne saurais pas l’expliquer, mais cette personne je ne le sens pas du tout”. 

Instinct, petite voix, tripes ou ressenti, nous avons toutes un mot pour décrire les messages que nous envoie notre monde intérieur. Mais parfois nous ne les entendons pas, ne les écoutons pas ou ne savons pas comment les interpréter.

J’ai décidé récemment de prendre toutes mes décisions à l’intuition. Même celles qui concernent Misfit. Pourtant je viens du milieu de l’entrepreneuriat en startups où m’a rabaché diverses modèles et ‘best practice’ pour prendre les meilleures décisions. 

Alors comment faire de la place, écouter et comprendre ce que notre intuition a à nous dire ? 

 

Outil #1 : Comprenez comment elle fonctionne

On confond souvent intuition et sentiment de prédiction. Cela n’a rien à voir, et je ne suis pas sûre de croire que quiconque puisse réellement deviner le futur. 

Comme la déduction, l’intuition est une façon de récupérer de l’information valide sur une situation, quelqu’un ou une décision à prendre. Savoir que la météo va être mauvaise aujourd’hui en regardant les prévisions utilise votre capacité de déduction pour avoir accès à cette info. Regarder le ciel gris est aussi une façon de déduire qu’il va pleuvoir aujourd’hui. Ressentir dans vos tripes qu’il va pleuvoir alors que vous n’avez pas du tout regardé le ciel serait de l’intuition, ou un instinct animal !

Le livre ‘Système 1, Système 2’ de Daniel Kanheman explique bien nos deux systèmes de traitement d’information : nous avons un système lent (l’intellect, la déduction) et un deuxième système qui est si rapide qu’il ne passe pas par l’intellect ni le conscient. Ce système 2 se met en route quand votre esprit est tellement entraîné qu’il va directement vous envoyer de l’information : “ceci est bien pour vous, ou ceci n’est pas bien pour vous.” sans explication de déduction avec. C’est pour ça que cela peut être très perturbant. 

L’intuition ne ment donc jamais, c’est l’accès à une vérité qui vient sans explication ni notice d’utilisation. C’est donc normal que vous ne puissiez pas l’expliquer, car ce n’est pas quelque chose d’intelligible.

 

Outil #2 : Faites-lui de la place 

Comme toute information qu’on tente d’écouter et de comprendre, il faut faire silence pour pouvoir l’entendre. Impossible d’écouter un podcast calmement si vous avez le journal de 20h allumé à la télé.

Vous devez donc vous mettre dans une posture d’écoute par rapport à tout ce qu’il se passe en vous à chaque instant. Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous ! 

Pour ma part, j’ai toujours été très prise par mes pensées et à donner beaucoup de place et d’importance à la réflexion. Ce qui m’a aidé à m’en détacher a été un travail long d’écoute intérieure, de méditation et de lecture (notamment le livre “Je pense trop”). 

Essayez de tourner votre regard vers l’intérieur et de mettre des mots sur ce que vous ressentez. Un bon exercice est de vous demander tous les soirs au moment où vous vous couchez ce que vous ressentez au fond de vous. 

Par exemple : “qu’est-ce que je ressens au fond de moi ?” “J’ai rencontré cette personne, est-ce que j’ai eu un ressenti positif ou négatif ?” “J’ai voulu prendre telle décision, est-ce que j’ai en premier ressenti de la fluidité ou de la résistance ?”

Aujourd’hui j’essaye de toujours avoir accès à l’information “ressentie” et de me focaliser sur ce qu’elle me dit pour prendre les décisions importantes. Ce n’est pas chose aisée mais quand j’arrive à l’entendre, ça ne m’a jamais mal guidée.

 

Outil #3 – Nourrissez-la

Votre intuition vous parlera quand elle aura quelque chose à dire. Tant que vous ne lui donnez aucun support ni situation intéressante pour elle, elle restera silencieuse. 

Vous l’avez compris, pour que votre intuition se déclare, vous devez lui donner des éléments qui vont la nourrir. Pour cela, mettez-vous dans des situations que vous avez toujours eu envie d’explorer et sortez de votre zone de confort. Nourrissez la de lectures, de rencontres et de conversations. Qu’elles soient dérangeantes ou plaisantes, confrontez votre intuition à de nouvelles situations afin qu’elle puisse s’exprimer et donner son avis. 

Isabelle nous racontait dans une des premières études de cas comment elle avait réussi à reconnecter avec son intuition et créer un déclic pour sa reconversion en la nourrissant avec des livres et des expérimentations diverses. Prenez votre intuition comme un enfant à qui vous feriez découvrir le monde et écoutez ce qu’elle a à vous dire !