Pourquoi les bonnes résolutions ne fonctionnent pas

“Et toi, tu as pris de bonnes résolutions ?” Je suis prête à parier que c’est la question qu’on vous a le plus posée ces derniers jours… 

Pour ma part, je n’ai pris AUCUNE bonne résolution. J’ai abandonné cette tradition depuis très longtemps. Tout simplement parce que les bonnes résolutions, ça ne fonctionne pas. Du moins, pas si on le fait comme on a l’habitude de le faire.

Selon une étude menée par Newpharma, un peu plus d’un Français sur deux prend de bonnes résolutions. Mais seulement 5% d’entre eux affirment s’y tenir…  

Cela montre bien qu’il y a un problème dans la mécanique des bonnes résolutions. Avec cet article, je vais vous aider à comprendre pourquoi vous n’arrivez pas à les tenir et je vais aussi vous donner des clés pour changer la donne ! 

Faire une introspection

Faire une introspection pour trouver de VRAIES bonnes résolutions

On manque souvent de créativité quand il s’agit de prendre de bonnes résolutions. Parmi les petites préférées ? Se mettre au sport, perdre du poids, manger mieux, arrêter de fumer… 

Plein·e·s de bonne volonté les premiers jours, les mauvaises habitudes reviennent au grand galop ! 

Ma pratique du coaching m’a fait comprendre que très souvent, quand un objectif personnel n’est pas atteint, c’est qu’on ne le veut pas ou qu’on ne le croit pas assez réalisable. Et je pense que c’est le problème des bonnes résolutions. La plupart du temps, il n’y a pas d’adhésion entre cette nouvelle ligne de conduite et notre désir propre. On se contente de répondre aux injonctions de la société : être mince, faire du sport, ne pas fumer etc. 

Pour rester motivé·e·s, il est important de se remettre au cœur du processus et déterminer ce que nous souhaitons vraiment. Avant de prendre de bonnes résolutions, il est nécessaire de faire une introspection. Cette phase de questionnement sur qui nous sommes, ce que vous aimons, ce qui nous fait plaisir, ce qui nous est vital ou ce qui nous manque au quotidien va nous permettre de dégager de vrais axes d’amélioration. Et de s’y tenir !

Par exemple, si vous souhaitez faire plus de sport demandez pourquoi vous en avez envie ; est-ce que les pour contrebalancent les contre ? Est-ce que vous vous sentez aligné·e·s avec cette décision ?

Pour vous aider dans votre quête de sens et de motivation, je vous invite à lire mon article sur les 3 outils pour une introspection réussie. 

Se fixer des objectifs réalisables

Le deuxième problème des bonnes résolutions réside dans l’objectif. On a souvent tendance à être trop audacieux·se·s, à se fixer des objectifs qui ne sont pas réalisables. Cela ne peut conduire qu’à une impasse. À une démotivation si on ne voit pas les résultats arriver très vite.

Il y a une notion très importante en coaching qui est celle du “petit pas” ; très simple, elle consiste à se détacher de l’objectif final pour identifier l’action qui nous rapproche le plus de cet objectif. Par exemple, si vous avez décidé de changer de job en 2022, votre “petit pas” pourrait être de refaire votre CV, de vous inscrire à des alertes d’emploi ou de vous interroger sur la manière de négocier une rupture conventionnelle… 

Une fois ce premier petit pas effectué, on peut s’en fixer un deuxième puis un troisième. Et ainsi de suite. Ces étapes, qui fonctionnent comme des jalons dans le temps, permettent de rester motivé·e·s et de se rapprocher au maximum de l’objectif final. La pression de la performance en moins !

Pourquoi les bonnes résolutions ne marchent pas

Remplacer plutôt qu’arrêter

Saviez-vous que notre cerveau déteste le vide ? Lorsque l’on décide de se défaire d’une mauvaise habitude, se dire “Je dois arrêter de …” ou “Il faut que je fasse moins de …” ne fonctionne pas. Il est important de remplacer cette mauvaise habitude par une nouvelle habitude positive. Sinon, notre cerveau ne peut pas intégrer l’information et retombera dans ses vieux schémas. 

Ainsi, chaque objectif long terme est plus facilement atteignable une fois ramené à des actions quotidiennes et concrètes. Cela rejoint l’idée du petit pas dont je vous parlais avant. Si vous avez décidé de moins travailler, plutôt que de vous répéter “Je dois moins travailler”, préférez l’objectif de quitter votre bureau à 18h ou de prendre le métro de 18h10. 

Et inversement, si vous avez décidé de commencer quelque chose, par exemple faire du sport, vous allez devoir remplacer une ancienne habitude par la nouvelle. Vous n’allez donc pas commencer à aller à la salle de sport, mais bien remplacer votre verre du jeudi soir par un cours de Yoga Bikram. Désolée, ça peut sembler difficile mais c’est la seule chose qui marche !

Ces rendez-vous quotidiens, hebdomadaires ou mensuels avec vous-même vont vous aider à créer une nouvelle routine en accord avec vos bonnes résolutions. C’est aussi pour ça que les coachs sont souvent indispensables dans toutes phases de grande transformation ; les sessions de coaching font office de rendez-vous avec vous-même pour maintenir votre motivation !

Cela peut être aussi intéressant de mobiliser vos proches pour créer, ensemble, de nouveaux rituels, des rendez-vous qui vous aideront à garder vos bonnes résolutions.

Je finirai cet article en vous rappelant que de bonnes résolutions peuvent être prises à tout moment : le mois de janvier n’a pas le monopole du changement !

Je vous souhaite aussi beaucoup de bonheur en 2022 et surtout l’audace de vous revendiquer !