Prenez-vous soin de votre santé mentale ?

Le 10 octobre c’était la journée internationale de la santé mentale. Pour celles qui me suivent depuis quelques temps, vous vous rappelez peut-être que l’année dernière j’avais participé au mouvement #jassumelapsy. Un hashtag décomplexant pour revendiquer l’importance de la santé mentale.

Si nos voisins américains sont assez à l’aise avec le sujet, aller voir un psy est encore tabou en France. Selon une étude menée en 2020 par Yougov et Qare, 87% des français n’osent pas parler de leurs problèmes de santé mentale à leur famille. C’est trop ! 

L’ampleur du mouvement #jassumelapsy a permis de déstigmatiser la santé mentale. Parmi les Misfit, vous êtes entre 60 et 70% à voir un thérapeute en parallèle de votre coaching en reconversion professionnelle. Ce sont des chiffres très encourageants et j’ai envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice à travers cet article en le criant haut et fort : moi aussi je consulte et ça a changé ma vie !
Prenez-vous soin de votre santé mentale ?

C’est quoi, la santé mentale ?

J’ai l’impression que lorsque l’on parle de préserver sa santé mentale, on parle d’éviter la camisole et l’asile psychiatrique. Mais ce n’est pas du tout le sujet.
L’OMS définit la santé comme “un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.” Il faut donc bien dissocier santé mentale et troubles mentaux.

Prendre soin de sa santé mentale c’est être conscient·e·s des facteurs sociaux, psychologiques et biologiques qui peuvent l’affecter. L’OMS va plus loin en mettant en avant que la santé mentale peut être affectée par un “changement social rapide ; des conditions de travail éprouvantes ; des discrimination à l’égard des femmes ; l’exclusion sociale ; un mode de vie malsain ; des risques de violence ou de mauvaise santé physique ; et des violations des droits de l’homme.” 

La santé mentale est relative à un environnement global et peut fluctuer au cours de notre vie. On peut avoir une excellente santé mentale à 28 ans et voir les choses basculer à 29 ans que ce soit à cause d’événements personnels, professionnels ou sociétaux. Je pense par exemple aux mois que nous venons de traverser, ponctués de confinements et autres couvre-feu qui ont pu avoir des effets néfastes sur notre santé mentale. 

Pourquoi prendre soin de sa santé mentale ?

Vous connaissez le dicton “Mens sana in corpore sano” – un esprit sain dans un corps sain. Cette citation est tirée de la dixième des seize satires de Juvénal (écrites entre 90 et 127 apr. J.-C.). Juvénal défend l’idée qu’il faut cesser d’implorer les dieux mais leur demander la santé physique et mentale. Comme quoi, on n’a rien inventé en 2021 ! 

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le corps et l’esprit sont étroitement liés. La toxicité de votre environnement peut se manifester sur votre corps – la fameuse somatisation : de l’eczéma, des troubles du sommeil, des blessures. L’un ne va pas sans l’autre.

Et c’est exactement ce qui se passe lorsque l’on est confronté au burn out ou à la dépression. C’est le corps qui lâche et qui refuse d’aller plus loin à force de réfréner ses émotions, son stress. En accompagnant les Misfit, je suis toujours impressionnée par le nombre de personnes qui se sont retrouvées en dépression à cause d’un environnement de travail stressant ou toxique. 

Se faire accompagner permet de se rendre compte que l’on n’est pas seul·e·s à se retrouver dans ce genre de situation, que ce n’est pas nécessairement de notre faute. Un·e coach, un·e psy permet de créer un espace de confiance où il devient plus facile d’apprivoiser ses émotions, d’en parler, de se sortir de schémas toxiques répétitifs et d’apprendre à poser ses limites.

À mon avis, c’est presque un devoir social. Des individus en meilleure santé mentale ont une meilleure estime d’eux et créent des sociétés en “meilleure santé”. L’OMS souligne que la santé mentale est indispensable “pour que l’être humain puisse, au niveau individuel et collectif, penser, ressentir, échanger avec les autres, gagner sa vie et profiter de l’existence.” Assumer la psy c’est contribuer à un monde meilleur ! 

Prenez-vous soin de votre santé mentale ?

Ce qui bouge aujourd'hui...

Heureusement, les choses commencent à bouger et les tabous autour des thérapies se lèvent tout doucement. Entre la journée internationale et le fait qu’Emmanuel Macron vienne d’annoncer le remboursement partiel des consultations. Même si cette loi fait débat, on voit que l’espace public et le gouvernement s’intéressent à la question de la santé mentale. Il était temps !
Je vous invite aussi à lire les engagements de l’OMS et les actions mises en placepour la préservation de la santé mentale à l’échelle mondiale.

Enfin, les comptes Instagram et les podcasts représentent des ressources incroyables pour démystifier les thérapies. Ces supports ont une force de frappe très importante ! Je pense évidemment au hashtag #jassumelapsy, au compte @la_freudzone, mais aussi à des podcasts comme celui de Nouvelle École où Marina Rollmann évoque sans tabou sa dépression et la manière dont elle s’en est sortie. 

Bref, consultez, n’ayez pas honte et parlez-en librement. En tout cas chez Misfit, c’est un sujet qu’on évoque souvent dans nos cafés Misfit.