#17 - Me mettre à mon compte pour pouvoir accorder le temps que je souhaitais à mes enfants

Myriam est aujourd’hui une maman de 33 ans auto-entrepreneure dont la vie a changé quand elle a appris que son fils était autiste. Elle a alors décidé de lui donner la priorité et de réorganiser sa vie professionnelle autour de cette contrainte : le temps passé à son travail n’avait plus de valeur à ses yeux, elle devait être présente pour lui.

Quitter le salariat et développer son activité de formation en création de site web lui permet aujourd’hui d’être présente pour ses enfants et de garder la main sur un environnement qui convient à sa personnalité.

Portrait d’une femme déterminée à se battre pour reprendre la main sur son temps !

Le jour où j’ai décidé de reprendre le pouvoir sur mon emploi du temps

J’avais 28 ans et j’étais assistante de direction en région parisienne quand j’ai appris en 2016 que mon fils était autiste. J’étais alors enceinte du deuxième et j’ai ressenti le besoin d’être présente à 100% pour mes enfants. C’était une évidence qu’ils étaient ma priorité et que je devais être présente pour eux.

J’ai alors décidé de prendre 2 ans de congé parental et tout en m’occupant de mes enfants, j’ai pensé à me reconvertir : l’assistanat, j’en avais fait le tour. J’ai cherché plusieurs idées mais finalement, ça ne résolvait toujours pas mon premier objectif : être présente pour mes enfants. Je me sentais retomber dans la même logique.

Gagner en flexibilité grâce à l’entrepreneuriat

Quand j’étais en congé parental, j’ai passé beaucoup de temps à regarder les formations en entrepreneuriat sans oser m’inscrire. Je me suis finalement inscrite à la Business Girl Academy, qui m’a donné les outils nécessaires pour lancer un blog. C’est en travaillant sur ce premier site, qui était à l’époque un blog sur l’autisme, que je me suis découverte une réelle passion pour la création de sites internet. J’avais de vraies facilités et je faisais ça avec plaisir.

J’ai donc décidé de laisser tomber le blog et de créer une formation en création de site web toute en ligne. À la fin de mon congé parental fin 2018, je suis partie de mon entreprise avec une rupture conventionnelle et j’ai créé ma micro-entreprise.

L'entrepreneuriat, une bonne solution pour les personnalités atypiques

Ma première raison pour sortir du salariat était de gagner du temps pour mes enfants mais j’ai aussi très vite compris que ce format de travail convenait mieux à ma personnalité.

En effet je m’étais toujours sentie différente et je voyais bien que les interactions sociales au bureau me prenaient beaucoup d’énergie. Quand j’ai appris que je présentais aussi une certaine forme d’autisme, je me suis sentie réellement soulagée et j’ai accepté cette particularité de ma personnalité.

Je comprenais enfin pourquoi je ressentais les choses différemment et cela m’a confortée dans le fait que le salariat n’était pas adapté pour moi.

J’étais encore plus déterminée à réussir dans cette voie et je ne me voyais en aucun cas échouer !

Je définis le rythme de mon auto-entreprise sur celui de mes enfants, pas l’inverse

Aujourd’hui je travaille pendant que mes enfants sont à l’école ou font leurs siestes. Je travaille moins que 35h par semaine mais je suis efficace. Je crois que quand on a beaucoup de temps devant soi, on peut se perdre dans des tâches qui ne sont pas nécessaires. Je m’efforce donc à mettre 100% de mon temps et énergie dans des tâches à forte valeur ajoutée.

Forcément je suis parfois épuisée entre mon job de maman à temps plein et mon activité professionnelle. Ce sont les moments pendant lesquels je remets en question ma façon de m’organiser, ce qui me pousse à chercher des leviers d’optimisation sans considérer retourner dans le salariat. Je revois donc mes objectifs, j’augmente mes prix ou alors j’automatise beaucoup plus mes processus.

Mes conseils à une femme qui voudrait réussir à allier vie de famille et entrepreneuriat :

  • Attachez-vous à définir des limites entre le professionnel et le personnel : avec des enfants à la maison on peut avoir tendance à travailler à côté d’eux et à se perdre dans la frontière professionnel / personnel. Si vous souhaitez vous libérer du temps pour le passer avec vos enfants, ce n’est pas pour être absorbée par votre travail pendant que vous êtes en leur présence ! Travailler pendant qu’ils sont en sieste ou à l’école m’a semblé être une bonne solution.
  • Ne vous comparez pas aux autres ! Vous ne savez jamais ce que vivent les autres derrière leur page instagram ou leur site internet. Même si on n’en a pas conscience, le fait de regarder ce que font les autres a un effet sur nous qui peut être très négatif. Essayez de vous concentrer sur votre activité, pas sur celle des autres.
  • Prenez soin de vous en apprenant à dire non : Même si ça a été difficile à faire pour moi et que ça reste encore très dur, j’ai appris à ne pas accepter de faire des séances trop tard, à mettre une messagerie automatique qui se déclenche après une certaine horaire, etc.

Ce qu’on peut retenir de l’histoire de Myriam, par Roxane Régnier, Fondatrice de Misfit :

  • L’importance d’identifier votre priorité : Myriam a réussi à définir clairement ce qui était le plus important pour elle, notamment le fait de libérer de la disponibilité pour ses enfants. Ça lui a permis d’avoir un point de départ autour duquel elle pouvait construire le reste. Une fois que vous aurez votre priorité, le reste se clarifiera tout seul 🙂
  • La sagesse de faire passer votre singularité avant toute autre chose : Rentrer dans une “case” est difficile pour tout le monde. Il se peut que vous soyez hypersensible, multipotentielle ou ayez juste une personnalité introvertie pour que vous vous sentiez mal à l’aise dans un certain type d’environnement de travail. Si vous sentez qu’un certain environnement vous fatigue, ne vous remettez pas de suite en questions car il se peut que votre environnement de travail ne soit tout simplement pas adapté à votre personnalité.
  • L’efficacité de se lancer plutôt que d’attendre l’idée ou le moment parfait : Myriam n’a pas trouvé de suite son idée de formation en création de sites web. Elle s’est d’abord expérimentée au blogging via des articles sur l’autisme et c’est en faisant qu’elle s’est découverte une passion. Ne perdez donc pas de temps pour tester des nouvelles choses 🙂

Vous pouvez retrouver un atelier gratuit en création de sites web que Myriam a construit ici !

Comme Myriam, vous souhaitez identifier une voie professionnelle qui vous permettra de trouver l’équilibre entre votre vie de famille et votre travail ?

Notre accompagnement en bilan de compétences vous permettra d’identifier cette piste et de la mettre en action ! C’est un accompagnement individuel, personnalisé et entièrement pris en charge par votre CPF.

Découvrez le programme ici et réservez votre session découverte offerte et sans engagement ici !